Accueil Consultez nos articles Rechercher Qui sommes-nous ? Cuisinez sans sel : recettes et astiuces

DIETETIQUE FACEBOOK

Sachez ce que vous mangez

Calculateur de calories

00Sel

Composition Florale

Qui est en ligne ?

Nous avons 32 invités en ligne

Accord Vins/mets

Habitat Ecologie

POIDS ET GROSSESSE. Envoyer
Articles et brèves par thème - Les étapes de la vie
Écrit par Chantal Lamour Diététicienne   
Une surcharge pondérale pendant la grossesse est une situation fréquente. Elle est devenue un problème de Santé Publique car elle favorise l’apparition de complications métaboliques (diabète), de complications vasculaires (hypertension artérielle) et de complications périnatales.
La grossesse peut être aussi un facteur déclenchant et/ou accentuant une prise de poids.
En âge de procréer, la future maman doit avoir un état nutritionel satisfaisant pour elle et son futur enfant.


Période postnatale:Image Active

1. La fertilité:
L’obésité peut être à l’origine de problèmes de fertilité par le biais d’un dysfonctionnement ovarien fonctionnel. Elle peut aussi perturber un traitement inducteur (contre la fertilité) en provoquant soit une résistance soit une hyperstimulation.

2. Les facteurs de risques:
Tout surpoids (IMC supérieur à 25) doit être considéré comme un facteur de risque à la survenue de complications métaboliques, vasculaires et périnatales.
Le taux de morbidité maternelle et foetale, est lié à l’importance de l’obésité maternelle.
Une surcharge pondérale androïde ( ) est souvent associée à des complications métaboliques: diabète, hypercholestérolémie …
La pratique de régimes restrictifs répétés chez les femmes en surpoids, crée un état de subcarences en fer, folates et calcium néfaste et déconseillé pour une future grossesse.

3. La prise en charge:
Elle consiste a:
- dépister le plus précocement possible un trouble tel qu’une hyperglycémie, une hypertension …
- corriger les carences alimentaires et les troubles éventuels du comportement alimentaire vers une alimentation normocalorique, équilibrée et variée,
- fixer un objectif pondéral.


Pendant la grossesse:Image Active

1. Les troubles métaboliques:
Les plus fréquents sont des troubles d’intolérance glucidique: les risques de diabète gestationel sont multipliés dès l’existence d’un surpoids modéré chez la femme enceinte.
Un dépistage précoce et une surveillance répétée sont indispensables chez toute femme en surpoids. Une insulinothérapie, provisoire, peut s’avérer nécessaire.

2. Les troubles vasculo-rénaux:
Ici encore un surpoids, même modéré accroit les risques de syndromes hypertensifs et de toxémie gravidique. Le traitement consiste en une mise au repos, une alimentation normosodée et un support médicamenteux.

3. Autres troubles:
Les autres complications sont une fréquencce accrue d’infections urinaires et de complications thrombo-emboliques.

4. L’accouchement:
La nécessité d’une césarienne est plus fréquente chez les femmes obèses. Les motifs sont dus à une disproportion foeto-pelvienne, à une souffrance foetale et à des échecs de déclenchement.
Une surmortalité périnatale est souvent retrouvée en cas de surcharge pondérale maternelle. C’est essentiellement le risque de mort foetale in utéro qui est augmenté.
Les enfants de mères obèses sont plus souvent admis en réanimation néonatal. Les malformations congénitales sont aussi plus fréquentes.

5. La prise en charge:
Elle commence par une surveillance médicale plus stricte (tension, glycémie, dooplers…). Le contrôle de la prise de poids est également fréquent: la prise de poids théoriquement idéale chez une femme obèse est de 7 à 10 kg en fin de grossesse.
Le poids recommandé est fonction de l’IMC avant la grossesse:
* IMC < 19,8 avant la grossesse = prise de poids recommandée de 12,5 à 18 kg
* 19,8 < IMC < 26 ………………………………......................... 11,5 à 16 kg
* 26 < IMC < 29 ………………………………............................... 7 à 11,5 kg
* IMC > 29 ………………………………....................................... 7 kg.

Les apports alimentaires sont augmentés de 100kcal par jour par rapport à une ration alimentaire permettant une stabilité pondérale en dehors de la grossesse. La répartition est faite sur 3 repas principaux et, 1 à 2 collations. Une supplémentation vitaminique est conseillée chez les femmes ayant suivis des régimes restrictifs ou ayant une alimentation trop déséquilibrée.
Une activité physique modérée et régulière est aussi un atout positif à conseiller.


La periode Postnatale:

1. Le suivi maternel:
La surveillance de la survenue d’un diabète se poursuit 2 mois après l’accouchement.
Le gain de poids moyen 1 an après doit être autour de 1,5kg.

2. L’enfant de mère obèse:
L’IMC est plus élevé chez les enfants nés de mère obèse et la croissance staturo-pondérale de ces enfants nécessitera une surveillance plus attentive.


La prise de poids associée à la grossesse est liée à un ensemble de facteurs: surcharge pondérale antérieure, prise de poids élevée pendant la grossesse, arrêt du tabac, troubles du comportement alimentaire avant, pendant et aprés la grossesse, modification de l’activité physique.
Le désir de grossesse est un moment privilégié où l’action sur l’obésité est rendue possible par la motivation de la femme informée des avantages à tirer d’une perte de poids pour elle et son futur bébé.


Compte-rendu d'une intervention lors des 43emes Journees Annuelles de Nutrition et de Dietetique.

NB: IMC = poids (en kg) / Taille x Taille (en m)
Mise à jour le Samedi, 11 Août 2007 12:02
 

 

Copyright © Dietetique.com.fr - Tous droits réservés - Reproduction interdite - Mentions légales

moins de 5€_online_468x60_19

Sur Cinetv retrouvez toutes les bandes annonces vidéos des prochains films à sortir au cinéma

Bandes annonces cinéma HD – CinéTV

| More