Accueil Consultez nos articles Rechercher Qui sommes-nous ? Cuisinez sans sel : recettes et astiuces

DIETETIQUE FACEBOOK

Sachez ce que vous mangez

Calculateur de calories

00Sel

Composition Florale

Qui est en ligne ?

Nous avons 38 invités en ligne

Accord Vins/mets

Habitat Ecologie

Forme
Il faut manger aux bonnes heures pour bien maigrir Envoyer
Forme - Forme
Écrit par Chantal Lamour Diététicienne   

Prendre des repas moins chargés, plus nombreux, plus lentement dans une ambiance détendue et selon le rythme de notre cycle circadien, est un moyen efficace de mieux assimiler les aliments … et donc de ne pas grossir. Le bon fonctionnement de notre corps dépend d’une part de ses “ fournisseurs ” d’énergie (aliments, air et eau) et, d’autre part de son horloge biologique, appelée Cycle Circadien. Ce cycle rythme les temps d’activité, de repos, … mais aussi l’heure des repas. Il existe 2 périodes de bonne efficacité de l’énergie disponible : entre 7 et 13 heures puis entre 17 et 21 heures.

- Notre horloge interne
Toutes nos activités métaboliques, physiologiques et psychologiques sont donc rythmées par les heures de la journée, par les mois, et les saisons : la température corporelle, les secrétions hormonales et digestives, les performances intellectuelles et musculaires fluctuent sur 24 heures avec un pic et un creux répartis selon les besoins de l’organisme.
Par exemple, la secrétion de cortisol (hormone secrétée par les glandes surrénales) est maximale vers 6 heures du matin : elle met en route, en éveil, les différentes fonctions de l’organisme notamment celles activant le système digestif et favorisant une bonne assimilation des aliments.

Chez la majorité des familles françaises, 
le petit-déjeuner se prend à 7h : il correspond au début de la 1ère période de disponibilité de l’énergie favorable à l’activité,
le déjeuner se prend à 12h30 : il correspond au moment de besoins de recharge de l’organisme après la 1ère longue période d’activité,
le dîner se prend à 19h30 : il permet de corriger les erreurs possibles de la journée et doit favoriser le sommeil..

Les coups de pompe s’expliquent :
entre 11 et 12 heures : par un petit-déjeuner insuffisant pour la 1ère période maximale d’activité,
entre 13 et 15 heures : c’est la phase “ calme ” de la digestion,
entre 15 et 17 heures : c’est la période creuse qui précède la nouvelle vague d’activité de 17 et 21 heures.
A partir de 21 heures la période de récupération, non favorable à l’activité, commence et se termine vers 5 heures du matin.



- Le bien-fondé du petit-déjeuner

Après 10 à 12 heures de jeûne, la prise alimentaire du petit-déjeuner régule l’équilibre faim/satiété de la journée : la sensation de faim à midi et le soir est moindre et les ingestas sont adaptés aux réels besoins de l’organisme. Mieux répartis sur la journée et, en accord avec l’horloge interne, les apports énergétiques facilitent la perte de poids (ou le maintien au poids idéal.

 

Mise à jour le Mardi, 26 Novembre 2013 18:20
Lire la suite...
 
ATTENTION AUX LIPIDES Envoyer
Forme - Forme
Écrit par Brigitte Perrot   

ATTENTION AUX LIPIDES

Ce sont des matières grasses composées essentiellement d'acides gras saturés (beurre, lard, viande grasse...) et d'acides gras insaturés (huiles végétales...). Toutes les matières grasses sont très riches en calories comme l'huile d'olive dont on fait beaucoup de publicité, soit disant meilleure pour la santé que les huiles de noix ou de colza qui, elles aussi, présentent des valeurs nutritionnelles tout à fait intéressantes.

Ayez donc la main légère avec l'huile, il n'y a pas d'huile allégée, elles contiennent toutes 100% de lipides !!!

Une cuillère à café d'huile = 50 calories environ.

L'huile de paraffine souvent proposée dans les régimes amaigrissants nuit à la bonne assimilation des aliments et "absorbe" les vitamines.

 

| More
Mise à jour le Samedi, 15 Décembre 2012 18:48
 
LE CASSIS, "ÉLIXIR DE VIE" Envoyer
Forme - Forme
Écrit par Administrateur   

C'est un fruit que l'on oublie trop souvent et c'est vraiment dommage, mais il faut dire que  la saison de récolte est courte et se situe en juin-juillet.

La baie de cassis est 4 fois plus riche en vitamine C que l'orange et loin devant le kiwi. Soit 200 mg de vitamine C pour 100 g de fruit.

La vitamine C contenue dans le cassis ne se dégrade pas ni au séchage, à la cuisson ou à la congélation donc n'hésitons pas à la saison à en faire provision.La baie de cassis est particulièrement efficace pour combattre la diarrhée, elle est riche en anthocyanes. C'est surtout sa richesse en vitamine C qui en fait un aliment remarquable, administré en sirop cela permet de combattre les premiers symptômes de la grippe.

Rien ne se perd dans le cassis, on consomme les baies, les feuilles et aussi surtout les bourgeons qui ont une efficacité prouvée sur les reins, la goutte, les rhumatismes et la circulation sanguine, les jambes lourdes et... ça marche !

- Par voie externe, les feuilles appliquées en cataplasme soignent les piqures d'insectes, furoncles, abcès et plaies.

- Les baies peuvent se prendre fraîches ou séchées ou en jus.

- On en fait un vin de liqueur appelé ratafia, préparation médicinale qui figurait jadis dans l'officine de tout apothicaire. Pour fabriquer ce vin on mettait des baies de cassis à fermenter avec de la levure (procédé utilisé pour le vin) et on rajoutait du vin de porto, la dégustation pouvait commencer après quelques semaines de macération.

- La liqueur de cassis bien connue surtout dans la région de Dijon où elle fût élaborée par les moines et notamment par le célèbre chanoine Kir. On met à macérer 1 Kg de baies dans 3 litres d'eau-de-vie avec du sucre, et des épices clou de girofle et cannelle, après 15 jours de macération  on filtre.

- Les feuilles se préparent en infusion à raison de 30 à 50 g par litre d'eau et sont préconisées pour améliorer la circulation sanguine et à la ménopause.

 

Le cassis regorge de qualités nutritionnelles en plus de la vitamine C, il est aussi riche en vitamine B avec une teneur particulièrement intéressante en acide folique (vitamine B9), vitamine essentielle au développement du foetus surtout dans le premier trimestre. Il est aussi riche en fibres ce qui contribue au bon fonctionnement du système digestif. Ces fibres contiennent de la pectine et jouent un rôle dans la prévention des maladies cardio-vasculaires en agissant sur l'absorption du cholestérol.

Le cassis présente une composition intéressante en sels minéraux intéressante, notamment en fer, qui se trouve fixé grâce à la vitamine C contenue dans les baies. Il se caractérise enfin par sa richesse en polyphénols dont les flanoïdes (comme dans le vin French Paradox)

Côté régime, le cassis se situe dans la gamme des fruits moyennement sucrés (9g/100g) ce qui en fait un allié minceur.

Consommez-le frais, séché, cuit ou congelé dans vos salades de fruits,  confitures, muffins ou vos crumbles.

 

Mise à jour le Mercredi, 05 Février 2014 20:13
 
LE RÉGIME IDÉAL AU RETOUR DES VACANCES Envoyer
Forme - Forme
Écrit par Brigitte Dussert   

Les apéros entre copains, les restos, les barbecues au bord de la plage...  laissent sur nos hanches et notre ventre des bourrelets inesthétiques que l'on voudrait gommer rapidement pour « rentrer » à nouveau dans son jean préféré. Donc c'est le moment de reprendre la situation en main pour retrouver  votre  silhouette !

 

Pas question de tomber dans le piège de vouloir maigrir à toute vitesse. Ce sont souvent des régimes déséquilibrés qui vous rendent affamées, fatiguées et frustrées. L'aiguille de la balance peut donc descendre très vite mais remonter tout aussi rapidement au moindre écart, le corps a une « mémoire » et stockera d'autant plus après...

 

MES CONSEILS :

 

-faire l'inventaire de son réfrigérateur et placard de cuisine et éliminer de suite la pâte à tartiner, les biscuits, sucreries, la charcuterie, les crèmes desserts, les sodas, les fromages coulants.....

 

-faire une liste de courses de base : fromage blanc 0%, muesli pauvres en sucres, riz  basmati ou complet, légumes frais, fruits frais dont citron, orange, pamplemousse, miel, crème allégée, poisson, crustacés, viande blanches, quelques amandes,  un petit pain (campagne ou complet ... ) achetez de petites quantités de chaque aliment vous serez ainsi moins tentée de manger de trop grosses portions.

 

-privilégiez les aliments de qualité, sains.

 

-gardez à l'esprit que vous allez fournir à votre corps la meilleure énergie possible puisque c'est pourquoi nous mangeons. C'est important de s'en persuader en se répétant souvent cela, en se remémorant pourquoi nous mangeons et en retraçant mentalement le chemin que les aliments suivent dans notre corps, le sang dans les veines, le travail du foie, de l'estomac.... le mental est primordial dans cette démarche.

 

-dites-vous bien que l'on ne peut pas tout le temps se faire plaisir si on veut perdre du poids !! il n'y a pas de régime miracle qui permette de maigrir en mangeant de la mousse au chocolat... cela aussi il faut s'en persuader...

 

-réapprenez à avoir faim, à attendre que l'estomac tiraille un peu. Mangez de petites quantités, la valeur d'un bol maximum, c'est peu !!  vous serez étonnée au début mais tenez-vous à cette mesure.

 

-associez différents aliments pour rendre votre repas coloré, différentes textures, du mou, du croquant, soyez en recherche de trouver des astuces pour améliorer le goût, votre motivation sera ainsi positive. Associez un peu de riz ou pommes de terre ou patates douces... (un féculent)  à un peu de poisson ou viande blanche (protéines) à des légumes verts frais ou cuits. Réservez le fruit pour les collations.

 

Ayez la main légère dans les assaisonnements, ajouter un peu d'eau à votre huile d'olive ou mettez-en moi, laissez-vous le choix de décider, de mener vous-même votre propre expérimentation sans suivre la liste d' un livre. Faites-vous confiance.

 

-lorsque vous faites vos courses, choisissez légumes et fruits en fonction de vos préférences, un peu de viande rouge, du poisson mais en petites quantités, demander 100 grammes et non un morceau.

 

-en cas d'envie irrésistible préférez quelques amandes, une pomme cuite avec un peu de miel plutôt que plusieurs carrés de chocolat.

 

-dégustez lentement pour bien imprégner vos papilles de toutes les saveurs et vous en régaler.

 

 

Mise à jour le Dimanche, 09 Septembre 2012 06:57
Lire la suite...
 
Aliments complets ou raffinés ? Envoyer
Forme - Forme
Écrit par Administrateur   

Les aliments complets subissent peu ou pas de transformations technologiques. Le minimum de manipulations est assuré pour les rendre comestibles.

Les produits concernés sont essentiellement les produits céréaliers (riz, pâtes, farines…) mais aussi le sucre. A l’état brut, chaque grain de céréales est protége par une enveloppe riche en micro-nutriments (vitamines et mineraux), et en fibres.

Le maintien complet ou partiel de cette enveloppe, dans l’aliment à consommer, est source d’ambiguités:
- les apports en vitamines, minéraux et fibres donnent à ces aliments une valeur nutritionnelle très intéressante; mais, par son rôle protecteur, l’enveloppe concentre et apporte aussi les résidus chimiques (engrais, pesticides)…..
- les phytates de ces aliments riches en son, ont une action positive: ils auraient un effet préventif contre le cancer du colon; et une action néfaste: ils favoriseraient les pertes en Fer et en Calcium…
- chez les personnes aux “intestins fragiles”, les fibres sont à l’origine de flatulences, de ballonnements et de maux de ventre.


Les aliments raffinés et élaborés sont des aliments qui subissent de nombreuses transformations. Les buts recherchés sont multiples:
- faciliter les utilisations culinaires (diminution du temps de cuisson…)
- débarrasser les aliments de leurs “impuretés” (résidus chimiques ...),
- rendre les aliments plus digestes...

Ces différentes opérations appauvrissent, considérablement, les aliments en micro-nutriments et en fibres. Hors, les nutritionnistes ont lancé un cri d’alarme: ils dénoncent, dans nos pays industrialisés, l'augmentation d'une population présentant des carences nutritionelles .

D’autre part, ces aliments sont très vite absorbés par l’organisme et, n’apportent pas une satiété suffisante: la sensation de faim et ses conséquences (grignotages, manque de concentration…) apparraissent rapidement aprés un repas.
L’absence de fibres dans l’alimentation est souvent à l'origine de constipation. Et, plus grave, elle favorise le développement de cancers du tube digestif: le transit intestinal est ralenti; par consèquent, les éventuelles substances cancérigènes présentes, ont un contact prolongé, et agissent sur la paroie du tube digestif.

ALORS QUE CHOISIR?

Une nouvelle fois, les mots-clés sont EQUILIBRE et VARIETES entre ces 2 types d’aliments: il faut consommer un peu des 2 ! Mais aussi:

- simplement, commencer par augmenter la consommation journalière de fruits et légumes verts,

- préférer les aliments de base, simples, riches et équilibrés,

- être curieux, alterner et profiter des différents pains proposés par le boulanger, pour égayer les repas et le goûter des enfants,

- cuisiner régulièrement des légumes secs (lentilles, haricots secs…), du riz brun…

- utiliser du miel ou de la cassonade pour sucrer les laitages,

- les puristes pourront choisir des produits complets ou semi-complets Bio.

Mise à jour le Samedi, 25 Août 2012 16:26
 
<< Début < Précédent 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 2 sur 3

 

Copyright © Dietetique.com.fr - Tous droits réservés - Reproduction interdite - Mentions légales

moins de 5€_online_468x60_19

Sur Cinetv retrouvez toutes les bandes annonces vidéos des prochains films à sortir au cinéma

Bandes annonces cinéma HD – CinéTV

| More