Accueil Consultez nos articles Rechercher Qui sommes-nous ? Cuisinez sans sel : recettes et astiuces

DIETETIQUE FACEBOOK

Sachez ce que vous mangez

Calculateur de calories

00Sel

Composition Florale

Qui est en ligne ?

Nous avons 31 invités en ligne

Accord Vins/mets

Habitat Ecologie

Alerte sur les fruits et légumes .. Envoyer
News - Dernières news
Écrit par James Collier Diététicien   

Le journal La Croix publie une étude sur la consommation des fruits et légumes en France.

Depuis janvier 2006, Familles Rurales a mis en place un observatoire des prix sur les produits de grande consommation (produits alimentaires, lessives, produits d’hygiène corporelle…).
Durant l’été, le Mouvement relève également les prix de 8 fruits et 8 légumes, en distinguant leur origine (France
ou étranger) mais aussi les surfaces de vente : hyper/supermarchés, hard-discounts, marchés.
Deux relevés de prix ont ainsi été effectués (semaine du 16 juin 2008 et semaine du 14 juillet 2008) par 42 veilleurs consommation dans plus de 20 départements.
A noter : le prix moyen de chaque produit est calculé de façon pondérée en prenant en compte la part de marché
de chaque surface de vente (59.3% pour les hyper/supermarchés ; 14.4% pour les hard-discount ; 15.6%
pour les marchés).

 

EVOLUTION DES PRIX AU COURS DE L’ÉTÉ 2008

Entre juin et juillet 2008, on constate une baisse des prix des fruits et légumes. En juin 2008, le prix moyen des
fruits relevés s’élevait à 3.73 euros le kilo contre 3.57 euros en juillet soit une baisse de 4.3 % environ. De même,
le prix des légumes a diminué de 17.8%, leur prix moyen passant de 2.42 euros en juin à 1.99 euros en juillet.
Selon les produits
En analysant les évolutions des prix par produit entre juin et juillet 2008, il apparaît que les fruits et légumes de
saison (abricot, pêche, nectarine, haricots verts, courgette…) voient leurs prix diminuer entre ces deux périodes,
excepté pour le melon dont le prix augmente de 1.5%.

Evolution des prix des fruits et légumes entre juin et juillet 2008

 ProduitEvolution en %
FRUITSPomme-3,7
Melon1,5
Abricot-13,8
Cerise1,6
Fraise4,7
Pêche-17,4
Nectarine-15
Poire2,3
LEGUMESAubergine-12,5
Carotte-7,7
Courgette-16,5
Haricots verts-40
Poivron-10,9
Pomme de terre3,1
Tomate-2,9
Salade0

{mosimage}

 

Selon l’origine du produit
Pour chaque fruit et légume, Familles Rurales relève le prix du produit français et celui du produit importé. Les hyper
et supermarchés proposent à la vente 8 fruits et 7 légumes en provenance à la fois de la France et de l’étranger. En
revanche, dans les hard-discounts et sur les marchés, ce sont les produits français qui sont généralement présents
sur les étals. De nombreux veilleurs consommation ont souligné que l’origine et parfois le prix au kilo des produits
n’étaient pas inscrits sur les ardoises des étals dans les marchés.

On constate des écarts de prix importants entre les fruits et légumes d’origine française et ceux qui sont importés.

Ces écarts ne sont pas en faveur des produits français excepté pour le melon, l’aubergine et le poivron vert.

Prix moyen des fruits et légumes en 2008 selon leur provenance

ProduitPrix moyen au kilo
du produit français
Prix moyen au kilo du produit étranger
Melon1,97 (pièce)2,15 (pièce)
Abricot4,693,61
Pêche2,82,75
Nectarine2,892,83
Poire2,752,4
Aubergine2,192,27
Courgette1,641,64
Haricots verts3,843,74
Poivron2,922,99
Tomate2,081,99

Selon le lieu de vente
Acheter un kilo de chaque fruit et chaque légume (excepté la poire et les haricots verts dont nous n’avons pas les
résultats pour chaque lieu de vente) revient plus cher sur un marché (40.37 euros) que dans un hyper/supermarché
(39.69 euros) et un hard-discount (34.26 euros).
A noter cependant qu’entre les deux relevés effectués, les prix de ces fruits et légumes ont diminué de 21% sur les
marchés contre 6% environ dans les hard-discounts et 1.5% dans les hyper/supermarchés.

Selon les départements
Les disparités des prix selon les départements sont très marquées. Le prix d’un melon charentais d’origine française
varie selon les départements de 1.29 euros (Cotes d’Armor) à 4.25 euros (Haute-Vienne).
En juin, un melon acheté sur un marché du Finistère coûtait 1.5 euros contre 3.5 euros en Gironde. Dans un
hyper/supermarché, le consommateur pouvait trouver, à cette même date, un melon à 1.5 euros dans le Maine-et-
Loire et à 4.25 euros dans la Haute-Vienne.
Pour la tomate, son prix au kilo est compris entre 1.29 euros (Cotes d’Armor) et 3.3 euros (Marne) selon les départements.
A noter que sur une même semaine de juin, acheter un kilo de tomates sur un marché revient à 1.6 euros
dans le Finistère et à 2.8 euros dans l’Indre. De même, le kilo de tomate était vendu en hyper/supermarchés à 1.29
euros dans les Cotes d’Armor et à 2.9 euros dans le Nord.

EVOLUTION DES PRIX PAR RAPPORT À L’ÉTÉ 2007{mosimage}
Si les prix des fruits et légumes ont diminué entre les deux relevés de 2008, leur prix moyen est largement supérieur
à celui de 2007.
Entre 2007 et 2008, le prix moyen des fruits a augmenté de 15.14% au kilo puisqu’il s’élevait à 3.17 euros en
2007 et à 3.65 euros à l’été 2008.
De même, le prix moyen des légumes s’établissait à 2 euros le kilo durant l’été 2007 contre 2.21 euros en 2008,
soit une hausse de 10,5%.
L’OMS préconise de manger 400 grammes de fruits et légumes par jour (soit environ 200 grammes de chaque). En
suivant cette recommandation et en fonction des résultats obtenus, cela représente un coût de 1.17 euros par jour
et par personne en 2008 contre 1.03 euros en 2007 soit une hausse de 13.6 %.

Selon le type de foyer, le budget mensuel consacré aux fruits et légumes qu’implique cette recommandation est :
-Un couple sans enfant : 65.52 euros par mois (+14.95% par rapport à 2007)
-Un couple avec enfant de moins de 10 ans : 81.90 euros par mois (+13.75% par rapport à 2007)
-Un couple avec deux enfants de moins de 10 ans : 98.28 euros par mois (+14.28% par rapport à 2007)
-Un couple avec deux enfants de plus de 10 ans : 131.04 euros par mois (+13.95% par rapport à 2007)
Le budget fruits et légumes représenterait ainsi entre 6.3% et 12.6% du SMIC !

CONCLUSION
Cet observatoire des prix nous apporte plusieurs enseignements :
-une baisse des prix entre juin et juillet 2008 mais ces prix sont en forte augmentation par rapport à l’été 2007
(environ 15% pour les fruits et 10% pour les légumes) ;
-de significatives disparités de prix d’un département à l’autre, allant parfois du simple au double, pour un même
produit et dans une même surface de vente ;
- les produits français sont majoritairement plus chers que ceux en provenance de l’étranger.

Face à ces constats, Familles Rurales se demande de nouveau pourquoi les prix des produits français sont aussi élevés
et souhaite plus de transparence sur leur composition. Si la conjoncture actuelle peut expliquer une hausse des
charges structurelles par rapport à l’été 2007, cela ne permet pas de justifier une augmentation des prix dans ces
proportions.
Par ailleurs, le Mouvement soutient les mesures adoptées par l’Union Européenne et la France afin de distribuer des
fruits dans les écoles. Il souhaite savoir à quelle phase se situe la discussion qui devait être engagée par le ministère
avec les acteurs de la filière. Enfin, Familles Rurales demande également que des mesures soient prises afin
que les prix des fruits et légumes soient accessibles à tous les français, et qu’ils puissent ainsi avoir une alimentation
plus équilibrée.

Source : Interfel
Pour en savoir plus Journal La Croix

 Nous avons encore la confirmation de la nécessité de signer notre pétition . Cliquez-ici.

Mise à jour le Mardi, 19 Août 2008 16:48
 

 

Copyright © Dietetique.com.fr - Tous droits réservés - Reproduction interdite - Mentions légales

moins de 5€_online_468x60_19

Sur Cinetv retrouvez toutes les bandes annonces vidéos des prochains films à sortir au cinéma

Bandes annonces cinéma HD – CinéTV

| More