Accueil Consultez nos articles Rechercher Qui sommes-nous ? Cuisinez sans sel : recettes et astiuces

DIETETIQUE FACEBOOK

Sachez ce que vous mangez

Calculateur de calories

00Sel

Composition Florale

Qui est en ligne ?

Nous avons 72 invités en ligne

Accord Vins/mets

Habitat Ecologie

Les étapes de la vie
Alcool et grossesse Envoyer
Archives - Les étapes de la vie
Écrit par James Collier Diététicien   

 Mise en place des messages sanitaires d'avertissement incitant à ne pas boire


- Un message sur les paquets de cigarettes sensibilise déjà la population aux effets néfastes du tabac sur le bébé.

Mise à jour le Mercredi, 25 Février 2009 18:31
Lire la suite...
 
Le sel est toujours l’objet de polémiques. Envoyer
Archives - Les étapes de la vie
Écrit par Chantal Lamour Diététicienne   



Le sel, les besoins et sa consommation
Le sel est un produit naturel, apprécié et recherché par l'Homme; Plutarque disait “le sel transforme une nourriture nécessaire en nourriture agréable”.
Le minimum vital se situe à 0,5 g par jour et une alimentation équilibrée sans ajout extérieur de sel assure ce besoin. Pour se donner une marge de sécurité, on considère que l'apport physiologique est d’environ 2g.
La consommation moyenne actuelle des Français est très supèrieure à ce besoin: les résultats d'une enquête réalisée en 1998/1999, montrent une consommation moyenne de 8 g/jour hors sel ajouté à table et utilisé pour la cuisson des aliments, soit une estimation totale de 10 g/jour.

Le goût du sel est une des sensations gustatives au même titre que le sucré, l’acide, et l’amer. Il est admis qu’un goût spécifique dû au sel est apparu au fil des années afin de stimuler la consommation de sodium. Dans notre alimentation, le sel est non seulement un exhausteur de goût, mais c’est aussi un puissant inhibiteur des arrière-goûts amers. Pour cette raison, on l’utilise très largement dans de nombreux produits alimentaires.
Entre 1994 et 1999, l'augmentation de la consommation moyenne du sel de 10 à 15 % s’explique uniquement par les produits transformés ( 80 % du sel ingéré provient de ces aliments): le sel permet de fixer plus d’eau dans certains produits, de stimuler la sensation de soif et de masquer l’absence de goût.

Par ailleurs, le sel a un rôle dans la conservation grâce à son effet bactériostatique.

Beaucoup de qualités pour notre bon vieux sel de cuisine! le problème posé par sa consommation ne réside pas dans sa nature mais dans l’excès des quantités aujourd’hui ingérées.
Les opposants à la diminution de la consommation jouent sur cette ambiguité et rappellent qu’un plat sans sel est peu gastronomique. Or, toutes les politiques de santé publique à travers le monde visent à réduire modérément la consommation non pas à la supprimer.


Le sel et la santé
Que reproche-t-on au sel?
L'abondance des offres alimentaires conduit nos sociétés à des surconsommations à l'origine d'une nouvelle épidémie, 1ère cause de mortalité, l'obésité!
Le chiffre de 25 000 morts supplémentaires liés à la consommation du sel a été avancé. Quantifier une mortalité due à des maladies multifactorielles comme l’hypertension peut apparaitre effrayant mais cela permet, peut-être, une prise de conscience.
Tous les mécanismes conduisant aux pathologies liées au sel ne sont pas encore tous élucidés. Des débats entre spécialistes sont toujours d'actualité, mais une majorité s’entend pour souligner plusieurs risques. N'attendons pas une unanimité complète pour agir: nous pourrions nous apercevoir trop tard, que le temps perdu se mesure en nombre de vie humaine.

L’hypertension
Malgré des variations liées aux sensibilités individuelles, la responsabilité du sel dans l’hypertension a été prouvée lors d'études cliniques sur les animaux et sur l’homme ainsi qu’à travers des études épidémiologiques. .
Déjà 4500 ans avant J.C., un médecin chinois disait “si trop de sel est ajouté aux aliments, le pouls durcit”. Les scientifiques réunis le 11 janvier 2002 au colloque organisé par l’AFSSA, n’ont donc rien dit de nouveau. Et, le lien entre hypertension, maladies cardio-vasculaires et accidents cérébraux est clairement établi.

 

Mise à jour le Dimanche, 09 Septembre 2012 06:51
Lire la suite...
 
L'alimentation du nourrisson de 0 ? 1 an : Allaitement artificiel Envoyer
Archives - Les étapes de la vie
Écrit par Alice Rode Diététicienne   



L'allaitement artificiel est l'allaitement qui utilise un autre produit que le lait de femme.
On utilise des préparations infantiles, encore appelées "laits industriels" ou "aliments lactés diététiques", qui sont fabriquées à partir du lait de vache avec des modifications, destinées à ressembler au lait de femme.
Leur composition tend donc vers celle du lait maternel qui sert de référence.
C'est le pédiatre qui fait le choix du lait.

Ce lait se substitue au lait maternel mais ne le remplace pas parfaitement car ce dernier reste, qualitativement, non reproductible.
L'avantage de l'allaitement au biberon, c'est que toute personne qui le désire peut partager ce moment avec bébé.
De plus, il est alors possible de suivre parfaitement les quantités prises par votre enfant.
Le biberon sera donné à la demande de l'enfant.
Au début, en moyenne 6 à 8 biberons par jour, espacés de 2 à 5h.

Il ne faut pas forcer un bébé à finir son biberon, il ne prend que ce dont il a besoin. A l'inverse, s'il pleure à la fin de son biberon, alors c'est peut-être qu'il a encore faim!

Pour la composition des biberons, prendre un eau faiblement minéralisée (Evian, Volvic...) ou une eau de source.
Exceptionnellement, faire bouillir 25 minutes de l'eau du robinet (celle-ci pourra être utilisée dès que bébé mangera à la cuillère).

Remarque: un biberon donné à température ambiante est moins digeste qu'un biberon chaud.

IL EXISTE TROIS TYPES DE LAITS INDUSTRIELS:


Les préparations pour nourrissons ou laits 1er âge

Jusqu'à 4 voir 6 mois; pendant la période où l'alimentation est exclusivement lactée.
Elles sont commercialisées soit sous forme liquide prête à l'emploi soit sous forme de poudre (1 mesurette rase pour 30mL d'eau faiblement minéralisée).Tous les laits 1er âge sont équivalents pour un enfant bien portant.
"Elles sont destinées à l'alimentation du nourrisson jusqu'à 4-6 mois et répondent à elles seules aux besoins de cet âge".

Exemples: Gallia 1 (Gallia); Alma 1-Blédilait 1er âge (Bledina); Aletina 1 (Mt Blanc);Nidal 1 (Nestlé); Nutricia 1 (Nutricia)...

Les préparations de suite
ou laits 2e âge

Données entre 5 et 12 mois. Elles concernent la diversification de l'alimentation qui est une période transitoire, marquée par un baisse de l'apport lacté au profit d'autres aliments.
"Elles sont destinées aux nourrissons de plus de 4 mois et constituent l'élément liquide principal d'une alimentation progressivement diversifiée". L'enrichissement en Fer de ces laits est obligatoire.
Il vaut mieux rester fidèle à une marque
Exemples: Galli 2 (Gallia); Alma 2-Blédilait 2 (Bledina); Aletina 2 (Mt Blanc); Nidal 2 (Nestlé); Nutricia 2 - Nutrilon 2 (Nutricia)...


Les aliments lactés pour enfants en bas âge
ou Laits de croissance

Ils sont destinés aux enfants de 1 à 3 ans et ont pour objet d'apporter du lait de vache enrichi en Fer, vitamines et acide linoléïque.
Il ne peut se substituer aux laits de suite entre 4 et 12 mois.
Certaines formes sont aromatisées et trop sucrées.
ATTENTION: Ne pas arrêter le "lait artificiel" trop tôt car le lait de vache apporte trop de protéines, a de moins bons lipides et est beaucoup moins riche en Fer.


Les autres laits

Il existe des laits hypoallergéniques, acidifiés, désodés, à base de protéines de soja, sans lactose ...
pour des enfants à risques allergénique, avec des problèmes de digestion ...
Il faut voir cela avec votre pédiatre.
Suite de l'article : Quelle quantité donner?
Mise à jour le Mardi, 26 Janvier 2016 16:16
 
L'alimentation du nourrisson de 0 à 1 an : Volume des biberons? Envoyer
Archives - Les étapes de la vie
Écrit par Alice Rode Diététicienne   

  Quelle quantité donner ?
En général on met 1 mesure de lait pour 30mL d'eau.

A la fin de la 1ère semaine: 6 biberons de 60mL d'eau;
2e semaine: 6 biberons de 80ml (ou 7 de 70mL)
3e semaine: 6 biberons de 90mL (ou 7 de 80mL)
4e semaine: 6 biberons de 100mL (ou 7 de 90mL)
A 2 mois: 6 biberons de 110mL
A 3 mois: 6 biberons de 120mL ou 5 biberons de 150mL
A 4 mois: 4 biberons de 180mL
A 5 mois: 3 biberons de 180mL
A 6 mois: 3 biberons de 210mL
A 7-8 mois: 2 biberons de 210mL
A 9 mois: 2 biberons de 240mL.

 

Mise à jour le Lundi, 07 Juillet 2008 15:23
 
Le sélénium Envoyer
Archives - Les étapes de la vie
Écrit par Alice Rode Diététicienne   

Connu depuis de nombreuses années comme anti oxydant, le Sélénium est actuellement l'objet de nombreuses études visant à mettre en évidence d'autres fonctions biologiques importantes.


Fonction immunitaire
Des études ont montré que le Sélénium joue un rôle d'immunostimulant. Son déficit favorise la survenue, la virulence et la prolifération de certaines infections virales.


Fonction anti cancéreuse
Une supplémentation en Sélénium semble réduire l'incidence des cancers.

Sources de Sélénium
On le trouve essentiellement dans les poissons, coquillages, crustacés. Les viandes, produits laitiers, neufs en sont également une excellente source. On en trouve peu dans les fruits et légumes. Ce sont donc les aliments riches en protéines qui sont les principaux fournisseur de sélénium. Dans tous les cas, la richesse des aliments en Sélénium est dépendante de la teneur des sols en cet oligo élément. Ainsi les apports sont différents en fonction des régions et des pays. Certains pays( Finlande, Chine, Nouvelle Zélande) en sont particulièrement riches, alors que d'autre( Canada, Japon) en sont dépourvus. La France se situe entre ces deux extrêmes.

Carences
L'insuffisance d'apport entraîne des faiblesses musculaires et des cardiomyopathies. Certaines personnes sont considérées comme des sujets à risque : porteur de la maladie de Crohn en raison d'une mauvaise absorption, de phénylcétonurie compte tenu du régime hypoprotidique, adeptes de régimes végétariens ou de cures d'amaigrissement, femmes enceintes, personnes âgées. Des déficits en Sélénium on été constatés dans de nombreuses affections particulières mucoviscidose, maladie coeliaque, cirrhose, insuffisance rénale, sida, sclérose en plaque, polyarthrite rhumatoïde, cancer, cardiomyopathie alimentation parentérale.

Dans notre pays ,une alimentation équilibrée permet d'éviter tout risque de carence.

Le Sélenium n'a pas encore livré tous ses secrets et est l'objet de nombreuses études qui ne manqueront pas, dans les années à venir, de mettre en évidence des propriétés encore insoupçonnées.

 

Mise à jour le Dimanche, 09 Septembre 2012 06:51
 


 

Copyright © Dietetique.com.fr - Tous droits réservés - Reproduction interdite - Mentions légales

moins de 5€_online_468x60_19

Sur Cinetv retrouvez toutes les bandes annonces vidéos des prochains films à sortir au cinéma

Bandes annonces cinéma HD – CinéTV

| More