Accueil Consultez nos articles Rechercher Qui sommes-nous ? Cuisinez sans sel : recettes et astiuces

DIETETIQUE FACEBOOK

Sachez ce que vous mangez

Calculateur de calories

00Sel

Composition Florale

Qui est en ligne ?

Nous avons 65 invités en ligne

Accord Vins/mets

Habitat Ecologie

Alimentation


Aliments complets ou raffinés ? Envoyer
Articles et brèves par thème
Écrit par Chantal Lamour Diététicienne   

Les aliments complets

Ils subissent peu ou pas de transformations technologiques. Le minimum de manipulations est assuré pour les rendre comestibles.

Les produits concernés sont essentiellement les produits céréaliers (riz, pâtes, farines…) mais aussi le sucre.
A l’état brut, chaque grain de céréales est protége par une enveloppe riche en micro-nutriments (vitamines et mineraux), et en fibres.
Le maintien complet ou partiel de cette enveloppe, dans l’aliment à consommer, est source d’ambiguités:
- les apports en vitamines, minéraux et fibres donnent à ces aliments une valeur nutritionnelle très intéressante; mais, par son rôle protecteur, l’enveloppe concentre et apporte aussi les résidus chimiques (engrais, pesticides)…..
- les phytates de ces aliments riches en son, ont une action positive: ils auraient un effet préventif contre le cancer du colon; et une action néfaste: ils favoriseraient les pertes en Fer et en Calcium…
- chez les personnes aux “intestins fragiles”, les fibres sont à l’origine de flatulences, de ballonnements et de maux de ventre.


Les aliments raffinés et élaborés

Ce sont des aliments qui subissent de nombreuses transformations. Les buts recherchés sont multiples:
- faciliter les utilisations culinaires (diminution du temps de cuisson…)
- débarrasser les aliments de leurs “impuretés” (résidus chimiques ...),
- rendre les aliments plus digestes...
Ces différentes opérations appauvrissent, considérablement, les aliments en micro-nutriments et en fibres. Hors, les nutritionnistes ont lancé un cri d’alarme: ils dénoncent, dans nos pays industrialisés, l'augmentation d'une population présentant des carences nutritionelles .
D’autre part, ces aliments sont très vite absorbés par l’organisme et, n’apportent pas une satiété suffisante: la sensation de faim et ses conséquences (grignotages, manque de concentration…) apparraissent rapidement aprés un repas.
L’absence de fibres dans l’alimentation est souvent à l'origine de constipation. Et, plus grave, elle favorise le développement de cancers du tube digestif: le transit intestinal est ralenti; par consèquent, les éventuelles substances cancérigènes présentes, ont un contact prolongé, et agissent sur la paroie du tube digestif.

 

ALORS, QUE CHOISIR ?

Une nouvelle fois, les mots-clés sont EQUILIBRE et VARIETES entre ces 2 types d’aliments: il faut consommer un peu des 2 ! Mais aussi:
- simplement, commencer par augmenter la consommation journalière de fruits et légumes verts,
- préférer les aliments de base, simples, riches et équilibrés,
- être curieux, alterner et profiter des différents pains proposés par le boulanger, pour égayer les repas et le goûter des enfants,
- cuisiner régulièrement des légumes secs (lentilles, haricots secs…), du riz brun…
- utiliser du miel ou de la cassonade pour sucrer les laitages,
- les puristes pourront choisir des produits complets ou semi-complets Bio.

 

Mise à jour le Mardi, 14 Octobre 2014 17:02
 
Manger davantage de fruits, c'est facile ! Envoyer
Articles et brèves par thème
Écrit par James Collier Diététicien   

Avec les compotes et les fruits au sirop, manger davantage de fruits devient plus facile!

« Au moins 5 fruits et légumes par jour », c’est facile avec les compotes et les fruits au sirop. Ils sont source de bienfaits, au même titre que les fruits frais. Ils sont en outre pratiques, délicieux et à portée de toutes les bourses. Disponibles toute l’année et tout au long de la journée, les compotes et les fruits au sirop sont un complément séduisant aux fruits frais et permettent de varier les plaisirs.

TOUS LES ATOUTS DES FRUITS, LA SIMPLICITÉ EN PLUS

Les compotes et les fruits au sirop, ce sont d’abord des fruits, sources de nutriments essentiels. Mais les fruits préparés sont aussi des aliments qui nous simplifient la vie. Ils sont :
- extrêmement variés et faciles à se procurer,
- commodes à stocker et à transporter,
- le plus souvent peu onéreux.
- aux qualités gustatives reconnues
Ces qualités font d’eux de véritables alliés santé, pratiques et délicieux, à consommer en toutes circonstances !

A TOUS LES REPAS ET POUR TOUTE LA FAMILLE

Manger davantage de fruits pour atteindre l’objectif des « au moins 5 fruits et légumes par jour » devient un jeu d’enfant grâce aux compotes et fruits au sirop :
- Dès le petit déjeuner :
En attaquant sa journée avec une compote pomme/pruneau ou des ananas en morceaux servis avec une portion de fromage blanc, Irène fait le plein d’énergie. Elle consomme ainsi presque deux portions de fruits.
- Aujourd’hui pas de cantine :
Zoé rentre déjeuner à la maison avec son frère Basile. Au menu, radis roses, poisson pané et purée de brocoli, un morceau de fromage et une portion de cocktail de fruits au sirop. Et voilà comment manger trois portions de fruits et légumes !
- Un encas nomade qui n’est pas réservé aux enfants :
Alexis enchaîne sa journée de travail avec quelques longueurs de piscine. Comme il veut profiter de sa séance de natation, il mange une coupelle de compote ou une coupelle de fruits au sirop avant de quitter le bureau. Il en a toujours dans son tiroir, cela lui donne un petit “coup de fouet”, et une bonne occasion de consommer une portion de fruits.
- Ce soir, chacun peut choisir son parfum ou sa texture :
Chez Diane, il y a trois enfants d’âges différents. Pour le dîner, après le gratin de macaroni
accompagné d’une salade verte, elle prévoit des compotes lisses pour les deux petits, des
morceaux d’ananas ou des fruits exotiques pour son ado et le papa.

Bilan pour tous : 2 portions de fruits et légumes consommés au cours du dîner.

Mise à jour le Samedi, 23 Août 2014 07:28
 
Le danger est-il dans l'assiette ? Envoyer
Articles et brèves par thème
Écrit par James Collier Diététicien   

Prion, salmonelles, dioxines, listérias, nitrates, hormones, les dangers nous guettent à tous les coins d'assiettes...


Il n’est bien sûr pas question de négliger ces crises alimentaires, mais il faut leur redonner leur juste importance, et on risque moins un décès prématuré suite aux toxines ingérées que par excès de table et alimentation déséquilibrée, par excès d’alcool et de tabac, en prenant le volant ou en respirant tout simplement l'air ambiant.

Le risque fait partie intégrante de notre vie, il est la contre partie incontournable de tous les progrès et s'il faut évidemment essayer de les réduire au maximun, on ne peut que reconnaître qu’il est moins dangereux de vivre à notre époque qu'à n'importe quelle autre et l'augmentation régulière de notre espérance de vie en est la meilleure preuve.


Quels sont les dangers de la dioxine ?


La dioxine est une substance que l’on rencontre régulièrement dans notre milieu ambiant.

Ce produit est reconnu comme étant cancérogène mais seulement à partir d’une très forte dose pendant une longue période d’exposition.

Dans ces conditions, une cuisse de poulet contaminé de temps en temps ne peut provoquer l’apparition d’un cancer et peu de personnes ont l’habitude d’ingurgiter plusieurs poulets par jour pendant des années !


D’autre part les poulets belges n’ont pas l’exclusivité de la concentration en dioxine.

On retrouve cette dernière dans l’air que nous respirons, dans nos grillades cuites au barbecue, dans certains légumes qui peuvent peut être fixer la dioxine de l’air.

Soit ces faibles doses stockées au fil du temps sont inoffensives, soit elles risquent d’augmenter effectivement les risques d’apparition de cancers et dans ce cas les poulets belges n’ont été qu’un petit maillon de ce stockage involontaire.

Bien entendu, cela ne veut pas dire que l’on peut s’octroyer le droit de nourrir les poulets avec n’importe quoi mais dans ce cas précis le problème est certainement plus dans l’absence de moralité des éleveurs que dans les réels dangers de la contamination.

 


Avons nous tiré une leçon de toutes ces crises ?

L’alimentation industrielle paraît aujourd’hui incontournable, d’une part pour faire face aux besoins d’une population accrue, d’autre part pour proposer des produits à bas prix, abordables pour tous.

Le choix pourrait évidemment être de consommer moins et mieux.

Il vaut peut-être mieux ne pas manger du bœuf tous les jours et ne manger que du bœuf de bonne qualité et donc plus cher.

Le poulet fermier garanti sans dioxine et ne s’alimentant que de produits naturel coûte nettement plus cher que le poulet industriel.

Il en va de même pour les produits issus de l’agriculture biologique.

Alors la réponse à nos angoisses est peut être dans le changement de nos habitudes : Préférer la qualité à la quantité, acheter moins de produits industrialisés qui augmentent considérablement le coût de notre alimentation et préférer des aliments basiques, sains, de bonne qualité, à préparer soit même.

Les producteurs compenseront alors par un prix de vente plus élevé la perte en quantité.

Mais sommes nous prêts à consacrer plus de temps à la préparation de nos repas et la vie moderne nous en laisse t-elle la possibilité? Soyons positifs et affirmons que lorsque l’on veut, on peut ! Ces crises alimentaires ont au moins l’avantage de nous faire réfléchir sur ces sujets et de nous inciter à choisir d’autres directions.;;

Mise à jour le Mercredi, 25 Juin 2014 17:07
 
L'essentiel rôle des fibres dans notre alimentation Envoyer
Articles et brèves par thème
Écrit par James Collier Diététicien   

Où les trouve t-on ?

On trouve les fibres dans les parois des cellules végétales. Ce sont la cellulose ,l'hémicellulose ,que l'on trouve dans les légumes et le son ,les pectines que l'on trouve dans les fruits ,la lignine que l'on trouve essentiellement dans les peaux des végétaux et qui est donc éliminée a l'épluchage.


Quel est leur rôle ?


Les fibres ne sont pas digérées et donc elles ne sont pas assimilées.
Elles ont la capacité d'absorber l'eau et augmentent ainsi le volume des selles .Grâce à cette propriété ,elles agissent sur la régulation du transit intestinal. Beaucoup de problèmes de constipation peuvent être résolus en augmentant la quantité de fibres et d'eau dans l'alimentation quotidienne.

Elles jouent un rôle de coupe faim naturel grâce au volume qu'elles occupent dans l'estomac. D'autre part elles nécessitent une longue mastication et permettent souvent de moins manger.

Elles permettent aux glucides et lipides d'être absorbés moins rapidement et d'éviter l'augmentation brusque de la glycémie suivie d'une forte sécrétion d'insuline et d'une fringale. Elles régulent de cette façon la sensation de faim.

Elles évitent le séjour dans le tube digestif de certaines substances toxiques qui pourraient devenir cancérigènes si elles restaient longtemps dans l'intestin .C'est pourquoi les régimes riches en fibres sont préconisés dans la prévention de certains cancers.

Enfin elles régulent l'absorption du cholestérol.

Leurs inconvénients


Elles limitent aussi l'absorption de certains minéraux :calcium, fer ,magnésium ,phosphore et peut être de certaines vitamines.
Elles peuvent entraîner des désordres digestifs et irriter les intestins fragiles.

Comme tous les autres éléments ,les fibres doivent être consommées en quantité suffisante tout en restant raisonnable pour profiter de leurs avantages sans craindre leurs inconvénients. Si on a perdu l'habitude de consommer des fibres ,il est souhaitable de réhabituer progressivement le système digestif

Nous devrions manger plus de fibres = Vrai

 

Mise à jour le Dimanche, 20 Mars 2016 16:43
 
Les bienfaits des fibres Envoyer
Articles et brèves par thème
Écrit par James Collier Diététicien   

Les fibres accélèrent le transit et donc diminuent les irritations du côlon.Ilfaut augmenter sa ration de fibres alimentaires graduellement selon la tolérance.

Les fruits riches en fibres sont les pommes et les poires avec leur peau, les fraises, les framboises.
Les fruits doivent être consommés bien mûrs. Les fruits secs sont également riches en fibres.

En période d'irritation du côlon, les fruits sont à prendre sous forme de compote.

Les légumes à privilégier sont les carottes, les betteraves, les épinards.
Les pommes de terre avec la peau. Le pain gris mais pas complet. Le son de blé non finement pulvérisé.

Mise à jour le Dimanche, 15 Mai 2016 16:03
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 9

 

Copyright © Dietetique.com.fr - Tous droits réservés - Reproduction interdite - Mentions légales

moins de 5€_online_468x60_19

Sur Cinetv retrouvez toutes les bandes annonces vidéos des prochains films à sortir au cinéma

Bandes annonces cinéma HD – CinéTV

| More